Conférence

L’Observatoire d’Oiseaux de McGill offre des conférences sur différents sujets à des clubs d’ornithologie et de nature, dans les écoles et des évènements publics. Des résumés des présentations que nous offrons sont disponibles ci-dessous. Pour réserver une conférence, contactez-nous à mbo@migrationresearch.org

 

Conférences offertes présentement:

 

Une envolée de plectrophanes

Qui n’a pas déjà arrêté son auto sur l’accotement pour voir ces grands groupes de plectrophanes volés à travers les champs. Leur vol rappelant l’ancien nom qui leur était donné, flocon de neige. En Amérique du Nord, le Plectrophane des neiges se reproduit dans l’arctique, mais hiverne dans le climat plus chaud du sud du Canada. Dans cette conférence, nous parlerons des mœurs de reproduction, de la physiologie, des changements de plumage, de l’habitat ainsi que de la distribution du Plectrophane des neiges. Nous introduirons aussi les travaux du « Canadian Snow Bunting Network ». L’Observatoire d’Oiseaux de McGill collabore avec ce dernier depuis l’hiver 2011-2012 et nous avons déjà des données intéressantes à vous partager.

 

Dix ans de suivi de la migration, faits saillants de la première décennie de l’OOM

L’Observatoire d’Oiseaux de McGill (OOM) a été lancé en août 2004 comme projet-pilote par une équipe d’étudiants gradués de l’Université McGill, assistés par des membres de Protection des Oiseaux du Québec. Peu de gens auraient pu imaginer, à l’époque, le succès que l’Observatoire aurait.

Les programmes de suivi de la migration au printemps et à l’automne sont standardisés depuis 2005. Au cours des années, des programmes de recherche, durant l’été et l’hiver, ont été ajoutées. Tant qu’à lui, le programme de suivi de la Petite nyctale a pris de l’expansion. Malgré le fait que la présence d’eau sur le site soit limitée à des petits étangs, 210 espèces ont été observées sur le site et encore plus impressionnant,  115 d’entre elles ont été baguées. Le 50 000ième oiseau a été bagué en octobre 2014. La moyenne de 5000 individus bagués par année font de l’OOM une des meilleures stations de suivi de la migration au Canada. Durant toutes ces années, les bagueurs de l’OOM ont formé des centaines de bénévoles, appris de nouveaux détails concernant plusieurs espèces et généré plusieurs questionnements qui nous tiendront occupés pour le futur ! Cette conférence vous présentera quelques faits saillants tirés du rapport des dix premières années de l’OOM et vous offrira un aperçu du futur.

 

Conférences offertes par le passé 

 

L’Observatoire d’Oiseaux de McGill : des débuts modestes à un partenariat national

L’OOM a été lancé en 2004 à Sainte-Anne-de-Bellevue, Québec, avec des programmes de suivi de la migration standardisés au printemps et à l’automne depuis 2005. Bien que l’objectif à long terme de l’OOM soit de contribuer à des suivis de population dans le cadre du Réseau Canadien de Surveillance des Migrations, les données ont déjà généré des résultats intéressants. Depuis 2005, les recherches à l’Observatoire d’Oiseaux de McGill (OOM) suivent le même protocole sur une période de dix semaines à tous les printemps et treize semaines à tous les automnes. Bien que la priorité reste l’acquisition de données pour suivre les populations à long terme des espèces boréales, les activités de l’OOM se sont diversifiées et incluent maintenant, la formation de bagueurs, l’éducation du public et des projets de recherche sur certaines espèces précises. Cette présentation donnait un bref résumé de l’histoire et des accomplissements de l’OOM ainsi qu’un quiz sur les oiseaux qui rendent la station si unique.